A l’occasion du salon Conext 2015, le Centre d’expertises, de ressources, de formations et d’expérimentations des Technologies Sans Contact (CITC) a présenté « Connected Innovation Store », sa vision futuriste du parcours d’achat. Validation du paiement par empreinte digitale, robot dans les entrepôts et en magasin, ou encore hologramme pour le choix des produits, l’association a traduit concrètement ce que les technologies sans contact (NFC, RFID et Internet des Objets) pourraient apporter à court ou moyen terme.

 

Validation du paiement par empreinte digitale

Une fois le paiement validé, la commande part directement dans le logiciel de l’entrepôt. Le robot peut alors automatiquement aller chercher la paire de chaussures commandées puisque le produit sera identifié grâce aux étagères connectées en RFID. Et pour s’assurer que la commande est la bonne, un tunnel validera en lisant l’étiquette RFID du produit que le contenu de la boîte est conforme à la commande.

Un robot livreur

000157875_91Une fois le produit reçu en magasin, lorsque le client se présente pour l’essayer, un employé peut envoyer depuis la réserve la commande. Le bracelet fixé au bras du collaborateur permet de commander l’envoi du robot livreur.

Hologramme et NFC pour la personnalisation

000157872_91La paire reçue est sympa, mais finalement le client souhaiterait une autre couleur. Pour ce faire, il suffit de poser le modèle devant l’hologramme. Le lecteur NFC installé détecte le modèle grâce également à la puce NFC inclus sous la chaussure. Pour changer de couleurs, le client utilise le cube à proximité et obtient instantanément un rendu visuel. Pour commander finalement la couleur voulue, cela se fera également à l’aide des cubes. La mention « Commander » sera lue sur la face et la demande sera envoyée à la réserve. Cette technologie permet une personnalisation sans forcément avoir de stock, le client pouvant aussi se faire livrer chez lui.

Reconnaissance visuelle

000157866_91La reconnaissance visuelle représente aussi une technologie sur laquelle se penche le CITC, et elle est ici associé au Li-fi avec des leds connectés. Le principe consiste à confier aux clients, ou à l’aide du vendeur, une tablette. En pointant celle-ci devant un produit, il est possible d’accèder à toutes les informations sur le produit, de vérifier les tailles et couleurs, voire de commander directement à faire livrer chez soi ou de demander un essayage. Tous les scénarios sont possibles, la technologie, elle, a fait ses preuves.

Vitrine digitale

000157869_91Si le magasin est fermé, la vitrine peut devenir un moyen de tout de même accéder aux informations des produits. Dans Connected Innovation Store, l’ajout d’un capteur (les ronds en vert sur la photo) permet de rendre tactile n’importe quel support et ainsi créer une interaction avec les clients même si le rideau est fermé.

Source : LSA

Partager :

S’inscrire à la newsletter :