Certains petits commerces, proposent à leurs clients de personnaliser leurs produits du début à la fin. La montée en puissance de l’hyper-personnalisation dans les produits et services comme la mode du « do it yourself » confirment l’intérêt de cette tendance pour les petits commerces.

pixel-bar

Le sur-mesure n’est pas forcément un choix onéreux pour les commerces de proximité. Il peut au contraire représenter une économie d’efforts de la part du commerçant, et favoriser une dynamique de co-création avec le consommateur. A Paris, les clients du Pixel Bar sont invités à créer leur propre cocktail et baptiser leur création, qui vient allonger la liste de ceux proposés à la carte. Une manière simple et conviviale d’enrichir et de varier l’offre du bar.

surmesure2

En faisant intervenir le client pendant le processus de fabrication, les commerçants cumulent les avantages d’une production à grande échelle et d’un service de personnalisation. My Grange, dans la région lyonnaise, propose à ses clients de créer des meubles uniques qu’ils ne retrouveront chez aucun autre marchand. Le client peut par exemple appliquer 80 finitions différentes aux 300 produits que fabrique la marque.

Le sur-mesure est un moyen de valoriser le client, dont la créativité est stimulée et récompensée par la marque. En Nouvelle-Zélande, pays d’amateurs de bières, la brasserie Yeastie Boys fait composer sa bière par ses clients. Une occasion de mettre en avant leur goût pour cette boisson, dans un esprit d’échange et de convivialité.

surmesure5Le sur-mesure est également un moyen de créer de la convivialité dans son commerce. L’échange entre le client et le commerçant permet à ce dernier de mieux connaître les besoins de sa clientèle pour mieux s’y adapter. A Lyon, les clientes de Créalips, peuvent créer leur rouge à lèvres personnalisé. La marque a en temps réél les informations sur les envies et les attentes de ses clientes.

Grâce aux nouvelles technologies, le sur-mesure se fait à distance. Freshii, une enseigne de « healthy food », invite ses clients à customiser leurs plats par ingrédients via son site internet ou son application mobile. Ils choisissent ensuite de se faire livrer ou de le retirer en boutique .

 

Internet est aussi un moyen de ludifier le sur-mesure, à la manière du restaurant de sushi The Eatery, surnommé « le lieu le plus funky pour manger japonais ». Les clients peuvent grâce au « Sushi Maker » élaborer des sushis virtuels.Les plus appréciés par les internautes et le chef seront réalisés et vendus par le restaurant.

Le sur-mesure est un moyen pour les commerçants de mettre en valeur leurs produits, avec une offre premium associée et par des exemples d’usage des produits. L’agence immobilière brésilienne Carvalho Hosken a proposé ses clients une application Facebook éphémère. Les clients communiquaient leurs données personnelles pour que l’agence personnalise les biens qu’ils allaient visiter en fonction de leurs goûts. Photos de famille exposées dans l’appartement, télévision allumée sur le programme favori de Monsieur… autant d’animations qui ont aidé les clients à se projeter dans leur futur bien.

surmesure7

 

source : ideeslocales.fr

Partager :