En voyant cette info, une phrase vient à l’esprit : « Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt » ? Après le Coca en bouteilles, en cannettes, en mini-canettes ou encore en « fontaines » dans les fast-foods, le géant d’Atlanta se lance dans une innovation qui va bien au delà du packaging : le Coca-Cola en dosette !

En effet, Coca-Cola Company va très bientôt (l’accord devrait être finalisé en mars) entrer dans le capital de l’entreprise Green Mountain Coffee Roasters. Ce nom ne vous dit peut être rien, mais il s’agit, outre-atlantique, de l’un des leaders du marché de la production de dosettes pour boissons chaudes. Elément très important : Cette même entreprise fabriqué également ses propres machines, les cafetières Keurig.
Cette alliance n’est pas si étonnante, quand on s’aperçoit que le dirigeant de Green Mountain n’est autre que Brian Kelley, un ancien géant de Coca-Cola.

Il s’agit d’un « partenariat » stratégique : cette adaptation du système de dosettes au marché des boissons fraîches est certes une ouverture de marché, mais aussi une forte offensive envers les fabricants de machines à soda, en particulier SodaStream.

Comme Coca-Cola Company ne produit pas que du Coca-Cola, une multitude de dosettes (et donc de boissons fraiches) seront disponibles : des jus de fruit au thé glacé, en passant par le Coca-Cola et d’autres sodas. Le tout, sans alcool, évidemment.

Green Mountain fabriquera donc, pour Coca-Cola, des machines Keurig Cold, qui avaient très sûrement été imaginées (mais pas lancées) avant la mise en place du partenariat, comme le montre la « publicité » ci-dessous. Ces machines seront a priori vendues à bas prix, et la marge se fera essentiellement sur la vente des dosettes. Reste à savoir quand est prévue leur arrivée en France et/ou quels seront les frais d’importation !

Capture d’écran 2014-02-10 à 11.15.31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source : iletaitunepub

Partager :

S’inscrire à la newsletter :