Le confiturier Georgelin sort une gamme de confitures dont le packaging me-too est fortement inspiré de Bonne Maman, leader sur le marché et propriété d’Andros.

 

Une étiquette blanche, simple (mais une découpe originale qui la différencie du leader) et à la typographie de style manuscrite laisse penser que le produit est fait-maison.
Dénudée, sans marque apparente, mentionnant simplement le parfum et la notion « cuite au chaudron » pour certaines références.

Cette marque peu connue fait son entrée en grande surface en grande pompe. Les 9 recettes présentées aux Saveurs de l’année 2012 ont toutes reçues le label. La marque propose cette année 6 nouvelles références plus osées que les habituels parfums : Citron Vert, Manque, Banane, Ananas-Kiwi, Noix de Coco et Goyave (il ne s’agit pas toujours de confiture mais plutôt de préparation culinaire).

Niveau prix, Georgelin se positionne légèrement en dessous du leader, pour séduire les foyers français, mais avec une contenance légèrement plus faible : 50g de moins que les pots de marque Bonne Maman…

Une technique vieille comme le monde qui pourrait bien convaincre le leader, qui s’est retenu jusqu’à présent de s’attaquer à la PME pour pratiques trompeuses (Georgelin n’ayant pas poussé l’imitation jusqu’à l’impression du motif vichy sur le couvercle), de revoir sa position.

A terme, la marque devrait cependant apparaître sur la contre étiquette en petit à le demande des distributeurs.

Source : Marketing-pgc.com

Partager :

S’inscrire à la newsletter :