Depuis 2010, le centre commercial de Quai d’Ivry (94) propose une approche peu conventionnelle du centre commercial: créer du lien social avec ses clients par un mélange subtil de culture populaire, de divertissements, de transmissions et d’échanges.

Il y a d’abord l’espace Ludo, espace ludo-éducatif où sont proposées 750 animations gratuites par an (cours d’anglais, cours de judo par un ex-champion du monde habitant à Ivry, cours de danses et spectacles des élèves dans le mall, etc) : une programmation digne d’une salle de spectacle !
Puis Wadé, une bande dessinée fantastique dont le scénario prend racine près du centre commercial (le tome 3 devrait sortir en juin).

Dans cette continuité de culture populaire, le projet Cargo proposera bientôt un espace esprit loft (10 m sous plafond) de 1700 m2 au top floor du centre commercial avec une vue imprenable sur les quais de Seine. Encore en phase de lancement, le lieu combinera une offre de restauration variée et contemporaine (3 kiosques de restauration rapide, un corner café, une brasserie panoramique…), une boutique art & design et un espace dédié à la culture digitale (avec notamment un musée du « retrogaming ») ainsi qu’au spectacle dont la programmation variera régulièrement …bref, un vrai lieu de vie, avec pour promesse d’être « le plus joueur de la capitale ».

Un appel d’offre vers des concepts novateurs de restauration (souvent très triste en galerie) va démarrer en septembre. Des animations très variées autour du jeu vidéo, avec intervenants et expositions ciblées, sont programmés pour l’ouverture prévue en mars 2013. Relais sur internet, blogs et sites dédiés, page Facebook accompagnent le projet.

Cargo est une approche innovante du complexe commercial dans ce sens qu’il n’attend plus que les enseignes leur proposent un nouveau concept. Il créée une stratégie propre à sa zone de chalandise, avec une démarche de précision, très locale.
« Avec Cargo, Quais d’Ivry va donner naissance à un lieu et une offre qui n’a pas d’égal dans l’univers des centres commerciaux  » précise Stéphane Keulian,  initiateur et en charge du projet .
Le client devient acteur de l’animation de son centre commercial, le centre commercial devient un poumon culturel de la ville. La générosité du centre commercial crée la qualité des échanges et crée une fréquentation positive.

D’ailleurs certaines enseignes qui boudaient ce genre de complexe ont changé d’avis comme Hema, Neoness et Pixmania, et ont rejoint la liste des enseignes locomotives déjà présentes (Carrefour Planet, Boulanger, H&M).

Source : E-marketing.fr, Projetcargo.com

 

 

Partager :

S’inscrire à la newsletter :