Zeez est une nouvelle application qui propose aux utilisateurs de jouer avec les marques dans la rue et d’être récompensés en se rendant en magasin. Cet outil drive-to-store sur mobile a été testé cet été par L’Oréal, Adidas et Deezer…avec succès.

 

Zeez, un nouveau nom dans le paysage des applications. Lancée en début d’année par Nicolas de Dampierre et Antoine Ramponi, l’outil vise principalement les jeunes. Le principe : à la façon de PokemonGo, les marques divertissent leurs potentiels clients dans la rue à l’aide un message vidéo ou photo diffusé à un endroit donné. Pour décrypter l’ensemble du contenu, les visiteurs doivent se rendre en magasin. Les marques construisent ainsi leurs campagnes géolocalisées en fonction de l’audience qu’elles souhaitent toucher.

« Attirer un public nouveau dans nos boutiques »

« Zeez contribue à créer du trafic puisque la clé du jeu, in fine, se passe en magasin. La marque y gagne également, puisque les équipes magasins bénéficient de ce trafic généré et en profitent pour converser avec leurs consommateurs« , témoigne Elise Ducret, Directrice de la marque NYX Professional Makeup (Groupe L’Oréal), qui s’est essayée à l’application mobile cet été pour dynamiser l’ouverture de sa nouvelle boutique parisienne. Le directeur marketing de L’Oréal France, Sébastien Garcin, complète:  » Zeez reflète l’ambition du groupe de se rapprocher de cibles importantes pour nous, 100% digitales et compliquées à capter dans la rue.  »

Comme L’Oréal, Adidas, mais aussi Deezer sont fair leurs premiers pas avec l’application cet été pour attirer des Millenials en magasin mais aussi en ligne. Le premier a en effet médiatisé par ce biais son nouveau modèle de chaussures NMD commercialisé en juillet, le second en a profité pour faire découvrir ces nouvelles playlists estivales.

 

 

« Attirer autrement que par les promos »

« Ce qui fait qu’un point de vente devient très rentable tient le plus souvent à un trafic qualifié plutôt que volumineux« , ajoute Nicolas de Dampierre, co-fondateur de l’outil. Qui poursuit, à l’occasion d’une insterview du salon Paris retail week : « L’offre publicitaire géolocalisée (sur mobile) se développe vite. Mais vous constaterez qu’elle reste au service d’une seule et unique recette : le message promotionnel. En gros, la pub est capable de faire entrer des gens dans des boutiques lorsqu’il y a une promo. Rien n’indique, en revanche, que la population drainée reparte avec autre chose que la promo en question. Parce que si vous ne parlez que de primes, vous attirez les chasseurs de primes »

Récolter des datas pour mieux comprendre sa clientèle

Derrière cette technique de gaming, la start-up se concentre sur le traitement et la remontée de datas. Zeez croise ainsi des données géographiques avec des données socio-démographiques pour aider les enseignes à mieux comprendre qui sont leurs consommateurs. Ces informations obtenues servent ensuite à mieux réaliser on assortiment, son merchandising et même la formation des vendeurs entre autres.

 

Source

Partager :

S’inscrire à la newsletter :