Worn-Wear-Patagonia-Customer-Stories-e1364952785793Pour contrer les soldes du Black Friday et promouvoir la vente et la réparation de vêtements d’occasion, tout en fédérant sa communauté, la marque américaine Patagonia a lancé un dispositif inédit sur les réseaux sociaux.

Pour contrer le Black Friday, Patagonia a créé le Tumblr « The Stories We Wear », faisant écho à l’opération « Worn Wear » lancée début 2013 : un court-métrage inspirationnel de 27 minutes (également diffusé dans les magasins de la marque) y met en avant des clients ambassadeurs qui racontent l’histoire liée à leur vêtement Patagonia, porté depuis de longues années et qui porte la marque du temps.

Une rubrique « Soumettez-nous votre histoire » invite les internautes à raconter l’histoire de leur vêtement Patagonia, dans un texte de 500 mots maximum, accompagné d’une photo du produit.
La longue série de billets signés de clients Patagonia atteste de la popularité de cette marque qui prône ouvertement la dé-consommation. A chaque fois, une photo (souvent ancienne) d’un client portant une veste ou un short de la marque, et l’anecdote derrière la prise de vue. Dans la première, c’est Tony Clevenger qui se souvient de la fois où, en tant qu’assistant-scientifique sur les pistes d’ours bruns équipés de colliers émetteurs, il avait trouvé et placé le temps de photos trois oursons dans sa polaire Patagonia, une veste qui le suivait partout.

Patagonia Worn wearWorn wear 4Le volet social de l’opération Worn Wear comprend également une page Instagram, qui reprend tous les visuels publiés sur ce thème par la marque. On y retrouve entre autres la présentation des personnages du film, comme la randonneuse-blogueuse Kristin Gates, qui a parcouru 17.000 kilomètres (10.000 miles) avec son bonnet Patagonia.

Sur Twitter, Patagonia utilise plusieurs hashtags pour relayer son opération. Outre le mot-dièse officiel #WornWear, elle a lancé également #BetterThanNew (le slogan de la campagne Worn Wear) et #AntiBlackFriday, en réaction au célèbre vendredi noir des soldes américaines (qui a son propore hashtag #BlackFriday).

La marque n’oublie pas de communiquer elle-même, publiant par exemple la photo d’un alpiniste-ambassadeur en train de réparer sa veste déchirée, ou retweetant de nombreux messages des internautes qui partagent sur Twitter leurs souvenirs ou pensées concernant leurs vêtements signés Patagonia. Comme par exemple ce père américain, fan de course à pied, qui tweete  une photo en indiquant :  » Mon fils en train de se préparer à courir en Patagonia. K-way acheté il y a plus de 25 ans et partagé dans une famille de 5 personnes « .

Ce contenu, adapté au format web 2.0 (choix d’un Tumblr, publication de nombreuses photos sur Instagram), incite les clients à raconter et à partager à leur tour leurs propres expériences vécues avec leurs vêtements Patagonia. Et, en période de Noël, les marques l’ont bien compris : on aime plus que jamais raconter une belle histoire.

Source : E-marketing.fr

 

Partager :

S’inscrire à la newsletter :