Comment une marque estampillée obsolète et anachronique peut elle innover pour redevenir appropriée et dans l’ère du temps ? Avec le projet Fotobar, Polaroid en fournit le parfait exemple, et envisage des milliers de « lieux de vie » Polaroid à travers le monde.

Originellement mis sur le marché comme un logiciel en ligne concurrent et complémentaire d’Instagram, permettant d’imprimer des photos éditées avec des filtres particuliers, Fotobar devient donc désormais un espace de détente et de partage.

Ces bars à photos, pensés comme des «magasins expérimentaux où les consommateurs pourront facilement et rapidement transformer en oeuvre d’art les plus beaux moments de leur vie», sont les premiers de ce style à exploiter le marché en ascension fulgurante du numérique porté par la multiplication des smartphones et des applications comme Instagram.

Une technologie exclusive en instance de brevet permettra aux clients de choisir ses photos à partir d’applications comme Facebook, Instagram, Picasa et de les envoyer directement de leur portable aux ateliers du magasin.

Une fois sur sa « station de travail », le consommateur pourra la retravailler et choisir la dimension et le matériel du cadre (bois, métal, bambou ou toile). L’œuvre finale sera ensuite livrée dans les 72 heures n’importe où dans le monde. La technologie, en attente d’être brevetée selon Fotobar, permettra également d’éditer et de partager ses photos sur les réseaux sociaux.

Comme il faut désormais faire vivre au consommateur une expérience, et ne pas se contenter de juste lui offrir un produit ou un service, chaque Fotobar emploiera un staff de « photo tenders passionnés et enthousiastes, présents pour guider le client dans le processus global d’édition et d’impression ».
L’espace comprendra également une pièce spéciale dénommée « Le Studio » qui servira d’accueil pour des cours, des événements privés mais aussi de studio pour des portraits. L’idée étant de faire du lieu une destination récréative et pas seulement un magasin photo.

Dans un 1er temps, a marque a annoncé l’ouverture d’une dizaine de « fotobars » aux Etats-Unis dont le premier en Floride pour février 2013.

Si Fotobar marche, ce modèle de renaissance de marque fera sans aucun doute jurisprudence !

Source : Slate.fr, Elaee.com, Influencia.net

Partager :

S’inscrire à la newsletter :