Le géant de la distribution expérimente pendant trois semaines à la gare de la Part-Dieu les courses virtuelles grâce à l’installation d’un magasin éphémère. Les consommateurs font leur course à l’aide d’un smartphone. L’expérience s’achèvera le 18 octobre 2012.

 

Cette initiative est décrite comme une grande première par Carrefour. Ce qui est vrai à l’échelle de la France mais nettement moins au niveau international. L’expérience de Lyon Part-Dieu rappelle, en effet, celles menées par Tesco dans le métro de Séoul il y a un peu plus d’un an ou par Delhaize plus récemment en gare de Bruxelles.

Un cube de 9 mètres carrés, où plus de 301 produits du quotidien, de l’alimentaire (soda, eau, haricot vert) à l’hygiène (couches) apparaissent sur un écran lumineux, avec des codes-barres. Voilà de quoi surprendre les passants de la Part-Dieu, à Lyon. “les 300 références les plus plébiscitées par nos clients que ce soit dans nos drives ou sur Ooshop, explique Bruno Lebon. Elles correspondent globalement aux meilleures ventes en magasin.”

Assistés de deux hôtesses, les voyageurs peuvent faire leurs courses ici, avant de prendre leur train. Après avoir téléchargé gratuitement l’application « Mes courses Carrefour », développée pour iOS et Android, il suffit aux clients de flasher les codes-barres avec leur téléphone et le produit sélectionné est enregistré dans leur panier. Mais l’application permettant de scanner ces produits va beaucoup plus loin. Le cube n’est, en effet, qu’une porte d’entrée vers un site dédié aux smartphones et aux tablettes permettant d’avoir accès à la totalité de l’assortiment proposé sur Ooshop ou dans les drives Carrefour. “Soit de 8000 à 10000 produits en fonction, pour le drive, du magasin choisi en début de commande”, précise Bruno Lebon. Le paiement s’effectue en ligne. Les prix sont ceux d’Ooshop pour une livraison à domicile et ceux du magasin concerné pour un retrait dans un drive.

Le distributeur est très actif actuellement dans le déploiement de son offre multicanal. Carrefour rattrape à vitesse grand V le retard qu’il avait pris sur le drive. “Nous en comptons 160 à ce jour et nous devrions atteindre les 200 avant la fin de l’année”, affirme Bruno Lebon. Le groupe vient ainsi d’ouvrir un quatrième drive solo à Sainte-Geneviève-des-Bois. Il teste également un nouveau mode de self-scanning par smartphone dans deux magasins Market, à Saint-Pierre-lès-Nemours et Vannes : le Scan’Phone.

Un autre distributeur se montre partiulièrement dynamique en ce moment sur ces problématiques. Il s’agit de Casino, qui a présenté le 10 septembre l’ensemble des pistes sur lesquelles il travaille. Voir à ce sujet notre article Casino et la technologie sans contact.

Source : Lineaires

Partager :

S’inscrire à la newsletter :