En octobre 2011, un restaurant atypique, Soul Kitchen, a ouvert dans le New Jersey, sponsorisé par la fondation du chanteur Jon Bon Jovi pour permettre à chacun de manger au restaurant même en période de crise économique. 

Permettre à tous les New-Yorkais de manger un repas décent à un prix minime, sans la stigmatisation des organismes de charité : tel était le but de Jon Bon Jovi lorsqu’il a ouvert Soul Kitchen. « Il était temps d’ouvrir un restaurant comme celui-là, à une époque où 1 ménage sur 5 vit sous le seuil de pauvreté et un Américain sur 6 n’a pas toujours de quoi s’alimenter correctement tous les jours » a expliqué le chanteur à CBS New York.

Le restaurant n’indique donc aucun prix sur sa carte. Chacun est libre de payer ce qu’il veut, selon ses ressources financières. Les clients qui n’ont pas les moyens de payer peuvent proposer, en échange, de faire quelques heures de bénévolat pour le restaurant ou une association locale. « Le principe, c’est vraiment de recréer une communauté solidaire« , détaille Bon Jovi.

La nourriture servie dans le restaurant est tout à fait similaire avec celle de restaurants haut de gamme, avec un potager situé juste derrière la cuisine et l’approvisionnant en produits frais. « On veut que ce restaurant devienne l’endroit le plus cool du New Jersey, ce n’est pas parce que l’on n’a pas les moyens d’aller au restaurant qu’on doit se terrer dans des endroits bas de gamme ! », s’exclame le chanteur dans Grubstreet.

Source : Idees locales

Partager :

S’inscrire à la newsletter :