The Broken Arm – Paris

Un peu partout, des magasins de prêt-à-porter d’un nouveau genre fleurissent. Initiés par des trentenaires qui ont choisi de proposer aux autres ce qu’ils aimeraient trouver pour eux-mêmes, leur ambition est de suggérer un univers «arty-mode» à travers des silhouettes associant différentes griffes (rapportée de leurs dernières expéditions à Londres, Berlin, New York ou Tokyo) et une sélection pointue d’objets. Un «corner» dédié au café (soigneusement sélectionné) et à une restauration légère vient compléter l’ensemble pour donner au lieu toute la convivialité recherchée. A Paris, French TrotterCoïncidence et The Brocken Arm en sont de parfaites illustrations, comme the Graduate à Bordeaux ou encore Bleeckerstreet à Aix en Provence.

Un temps considérés comme dépassés, les magasins multi-marques reviennent au goût du jour comme autant de signes de résistance aux grandes enseignes mondiales. Portés par une génération entreprenante en phase avec son temps et disposant des outils de communication contemporains (blogs, tweets, Faceboook…), ces nouveaux commerces ne souhaitent pas être perçus comme des lieux de transactions, mais comme des «laboratoires d’idées», reflet du talent de «dénicheurs» de leurs fondateurs. Animés par une curiosité transversale, ceux-ci font vivre leurs magasins en organisant des événements, en modifiant régulièrement les silhouettes et la mise en place des produits et, surtout, en prenant soin de valoriser leur valeur ajoutée : une ambiance, un service, une expérience, un échange. Une nouvelle génération de commerce pour une génération désireuse d’associer la consommation à de nouveaux codes ?

Source : Oeil by Laser

Partager :

S’inscrire à la newsletter :