4/5 – L’ère de l’instantanéité et du temps réel.

Nous avons aujourd’hui la possibilité d’intéragir avec des institutions à travers les réseaux sociaux : exposer nos points de vue, nos réactions, nos ressentis… Le tout instantanément. Le marketing pousse toujours plus loin ce procédé, via les Community Wall par exemple, un mur physique où est projeté du contenu (tweets, photos, posts Facebook…) en temps réel : plus d’interactivité et de participation. A travers ce système, nous nous sentons premiers acteurs et concernés dans les actions entreprises par ces institutions. Une opération marketing qui fait le bonheur de ces dernières : insights, besoins, émotions, autant d’informations utiles qui pourront être utilisées afin d’adapter leurs stratégies, ainsi qu’une possibilité d’élargir leur audience.

Illustrons avec un autre exemple. L’émnouvelle starission « Nouvelle star » innove encore cette année : pendant le passage d’un candidat, l’audimat a la possibilité de tweeter si « Oui/Non », le candidat mérite de passer à l’étape suivante. Le résultat est publié sur l’émission en pourcentage et évolue en temps réel en fonction du nombre de votants, des remarques du jury… Une nouveauté plutôt bien pensée : l’audience est au cœur de l’émission et participe à l’activité première de celle-ci, à savoir juger.

Chaque émission possède son propre hashtag, et même les évènements majeurs planétaires transmis à la télévision s’y sont mis. Lors des Jeux Olympiques 2012, plus de 150 millions de live-tweets ont été recensés mentionnant le hashtag #francetélévision .

Source : culturecrossmedia.com

Partager :

S’inscrire à la newsletter :